BOÎTE À OUTILS 4 – CONSCIENCE ÉMOTIONNELLE:LA BASE D’UNE SAINE GESTION D’ENTREPRISE

Conscience émotionnelle : Être conscient de ses émotions, la base d’une saine gestion d’entreprise

Charles se dirige vers l’étable. Il remarque que l’employé est arrivé en retard de 5 minutes… encore une fois. « C’en est assez, je ne suis plus capable d’endurer cela » me dit Charles. Il se dirige vers celui-ci.  Dans toute sa colère, Charles dit des mots qui dépassent sa pensée. Après s’être défoulé, il retourne au champ, avec des sensations et des pensées désagréables. Remords, culpabilité et honte sont au rendez-vous.  « Après tout, il le méritait bien », se dit-il pour se déculpabiliser. Lorsque Charles revient et ne trouve plus son employé dans l’étable, il s’inquiète. Le soir, l’employé lui téléphone; « Je vais aller chercher mon 4 %, je me suis trouvé un autre emploi.». Charles est découragé, c’est le temps des gros travaux et il faut bien l’avouer, il avait un excellent employé.

Est-ce que Charles aurait pu éviter de perdre son employé? Absolument. Une mauvaise gestion des émotions, compétence fondamentale de l’intelligence émotionnelle, vient de lui coûter un excellent employé. En fait, on sous-estime la place que prennent nos émotions au quotidien. Comme gestionnaire, nous croyons avec plaisir que nous sommes complètement rationnels. Cependant, nos actions, nos paroles, nos choix sont fortement influencés par nos émotions. En fait, le problème n’est pas seulement que Charles se soit emporté, mais bien qu’il me dise qu’il n’a pas le contrôle, que c’est plus fort que lui et qu’il ne sent pas sa colère montée. « Il agit souvent de façon impulsive » m’explique sa conjointe, découragée. En fait, il semble évident que Charles n’a pas développé suffisamment sa conscience émotionnelle.

Être conscient émotionnellement c’est « être capable de reconnaître ses émotions, de faire la différence entre les différentes émotions, de comprendre pourquoi nous avons ces émotions (les causes) et de percevoir très clairement les impacts de ses émotions, sur soi et sur ceux qui nous entourent. »

Pour apprendre à gérer ses émotions, il faut d’abord devenir conscient de celles-ci. On ne peut gérer ce dont nous ne sommes pas conscients.

Comment devenir plus conscient de ses émotions :

  1. Reconnaître que nous avons tous des émotions et que celles-ci nous influencent dans notre quotidien;
  2. Prendre plusieurs fois par jour notre baromètre émotionnel : 0 pas d’émotions très calme et 10 au maximum (grande colère, détresse, anxiété, euphorie…);
  3. Repérer nos points sensibles (sujets, personnes ou situations qui nous touchent);
  4. Prendre conscience des indices physiologiques qui accompagnent nos émotions (papillons ou serrement de la poitrine, tensions, souffle court, etc.) ;
  5. Se questionner sur les causes de mon émotion : pourquoi cette situation me dérange-t-elle autant?
  6. Se questionner sur la conséquence que cette émotion a et peut avoir si elle n’est pas gérée ;(humeur, mon efficacité, qualité de prise de décisions, relations…);
  7. S’engager à trouver des solutions pour mieux gérer la situation.

En résumé, les gestionnaires qui ont une bonne conscience émotionnelle reconnaissent quand ils sont tendus, frustrés, blessés, envieux, ou excités. Ils reconnaissent également la source de leurs émotions et comment celles-ci interfèrent dans leur quotidien, leur efficacité, leurs décisions et leurs relations avec les autres. C’est ainsi qu’ils parviennent à mieux gérer leurs émotions par la suite et par le fait même, leur entreprise.

(Lien avec article Boîte à outil no1 : Intelligence émotionnelle)

Bookmark and Share
Cette entrée a été publiée dans Boîte à outils - Intelligence émotionnelle, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire